mardi 29 juillet 2014

Les Morsures de l'Ombre de Karine Giébel

les Morsures de l'Ombre
Karine Giebel


Année de parution: 2007

Editions France Loisirs

Genre: thriller

Nombre de pages: 303

lu en: juillet 2014

Acheté d'occasion au Relais

ma note: 5 sur 5
(très bon)

Quatrième de couverture


Une femme. Rousse, plutôt charmante.
Oui, il se souvient. Un peu...
Il l'a suivie chez elle...ils ont partagé un verre.
Il l'a prise dans ses bras...ensuite, c'est le trou noir.

Quand il se réveille dans cette cave, derrière ces barreaux,
 Il comprend que sa vie vient de basculer dans l'horreur.
Une femme le retient prisonnier. 
L'observe, le provoque, lui fait mal.
Rituel barbare, vengeance, dessein meurtrier, pure folie ?
Une seule certitude: un compte à rebours terrifiant s'est déclenché.
Combien de temps résistera-t-il aux morsures de l'ombre? 

lundi 28 juillet 2014

101, Avenue Henri Martin, de Régine Deforges (la Bicyclette Bleue, tome 2)

101, Avenue Henri Martin
(saga la Bicyclette Bleue, tome 2 - 1942 - 1944)

Auteur: Régine Deforges


Année de parution: 1983
Editions: le livre de poche
Genre: romance historique
Nombre de pages: 410
lu en: juillet 2014

Acheté sur une brocante 

ma note: 3 sur 5
(bon moment de lecture, mais un peu long)

Quatrième de couverture


En cet automne 1942, le domaine de Montillac a bien changé. 
La vie est dure.
 Le bonheur a fait place aux deuils, l'insouciance aux privations.
 Au plus noir de l'Occupation, Léa Delmas va découvrir la délation, la lâcheté, la collaboration. 
Ses proches vont subir les tortures, d'autres trahir. 
Elle va choisir farouchement le camp de la liberté: la Résistance.
Au mépris de tout danger, dans le Paris des faux plaisirs et des vraies horreurs, 
elle va s'opposer à l'occupant et tenter de sauver ceux qu'elle aime...
Seuls, son appétit de vivre, sa jeunesse, sa fougueuse sensualité lui permettront de tenir tête...

101 Avenue Henri Martin est le deuxième volume de la grande fresque romanesque
 qui se déroule entre 1939 et 1945. 
Elle a commencé avec la Bicyclette Bleue,
 le troisième et dernier volume est le Diable en rit encore

lundi 14 juillet 2014

la Bicyclette bleue, de Régine Deforges

la Bicyclette bleue
(tome 1)
Auteur: Régine Deforges
Année de parution: 1981
Editions: le livre de poche
Genre:  roman historique
Nombre de pages:413

lu en: juillet 2014

Acheté au Furet du Nord

ma note:  4 sur 5
(bon moment de lecture)
 




 
Quatrième de couverture
1939. Léa Delmas a dix sept ans.
Sa vie se résume aux senteurs de la terre bordelais, à la lumière des vignobles, 
à la tendresse des siens.
La déclaration de guerre va anéantir l'harmonie de cette fin d'été,
 et jeter Léa dans le chaos de la débâcle, de l'exode, de la mort et de l'occupation nazie.
Léa va être contrainte à des choix impossibles.

"La Bicyclette bleue" est le premier volume d'un roman épique,
une grande fresque romanesque qui se déroule entre 1939 et les années 1960.

mardi 8 juillet 2014

vendredi 4 juillet 2014

Voisins et voisines, de Jenny Eclair

Voisins et Voisines

Auteur: Jenny Eclair
Année de parution: 2000
Editions: Florent Massot
Genre: roman
Nombre de pages:416

lu en juin 2014

Acheté d'occaz sur Price Minister

ma note: 5 sur 5
(excellente lecture!)




Quatrième de couverture

Quand la famille Cunningham emménage dans la Maison rose, dans le sud de Londres, Isabelle Metcalf décide que ses nouveaux voisins seront aussi les amis qui manquent à son train-train d’épouse modèle.
Les années passent et les deux familles se rapprochent.
Mais un voisin peut en cacher un autre…
Entre une alcoolique qui s’envoie le plombier, un mari coureur de jupons toujours partant pour une petite ligne, une peste nombriliste et un adolescent prépubère obsédé par son oreiller, pas étonnant que la grosse Pandora, le gentil Chris et le mignon petit Jed (qui sait si bien exprimer la femme qui est en lui) fassent tous la gueule sur les photos de vacances.
Radiographie d’une amitié passée, Voisins et Voisines souligne les désillusions et l’amertume des « bobos » franchissant le cap de la quarantaine.
Un portrait au vitriol d’hommes et de femmes dont le cynisme n’a d’égal que l’amertume d’avoir sacrifié dix années à des amis qu’ils auraient mieux fait de ne pas rencontrer.
« la reine du politiquement incorrect » - Time out
« la comédienne la plus délirante et la plus impitoyable de Grande Bretagne » - Daily Mirror